IUI (L'insémination intra-utérine)

iui

L'insémination intra-utérine (IUI) consiste à faire passer un cathéter flexible très fin par le col de l'utérus et à injecter des spermatozoïdes lavés directement dans l'utérus. L'ensemble du processus prend peu de temps, il nécessite généralement l'insertion d'un spéculum et ensuite du cathéter. Le processus ne dure que quelques minutes.

Lorsqu'un ovule est libéré, un échantillon de sperme est fourni par le partenaire masculin, ou par un don de sperme. Le sperme de donneur est fourni par une banque de sperme. Dans le cas de l'insémination artificielle vaginale, le sperme est généralement placé dans le vagin à l'aide d'une seringue sans aiguille. Un tube plus long, appelé "tom cat", peut être fixé à l'extrémité de la seringue pour faciliter le dépôt du sperme plus profondément dans le vagin. Cette procédure est effectuée sans anesthésie. Il est généralement conseillé à la patiente de rester immobile pendant une demi-heure après l'insémination afin d'éviter tout suintement et de permettre à la fécondation d'avoir lieu. La patiente peut vaquer à ses occupations habituelles après l'intervention.

Une méthode d'insémination artificielle plus efficace consiste à insérer le sperme directement dans l'utérus de la femme (IUI). Cette méthode n'est employée que pour le sperme lavé, qui est inséré par un cathéter. Le cathéter est un équipement spécialement conçu pour réaliser l'insémination artificielle. Le sperme est parfois inséré deux fois au cours d'un cycle de traitement. Si la procédure est réussie, la femme concevra et portera à terme un bébé. Une grossesse résultant d'une insémination artificielle ne sera pas différente d'une grossesse obtenue par des rapports sexuels.

Certains patients sont souvent indécis entre l'IUI et la FIV. L'IUI est une procédure plus simple et coûte moins cher qu'un cycle de FIV. Les jeunes couples envisagent souvent l'option de l'IUI avant de tenter la FIV. Cependant, la procédure IUI a un pourcentage de grossesse plus faible que la FIV.

Avec la FIV, les ovocytes et le sperme sont fécondés en dehors de l'utérus, puis remis à un certain stade de l'embryon, ce qui augmente les chances de grossesse. Il est souvent conseillé aux couples de recourir à la FIV plutôt que de tenter plusieurs fois l'IUI, dont les chances de réussite sont de l'ordre de 20 à 25 %, alors que les chances de réussite de la FIV peuvent atteindre 80 à 85 %.